Le mot de Corrie - Un évènement SONY avec Carlos Richer.

   Dans cette capsule, Corrie nous dresse un compte rendu de l'évènement Sony avec Carlos Richer,  présenté le 21 octobre dernier à la Plaza Antique et dont le titre était : « La photographie noir et blanc au service de la créativité  »


Corrie Heeremans

Le mot de Corrie  

Montréal, le  dimanche 21 0ct0bre 2018
Par Corrie Heeremans, photos de Gaston Chouinard. 

« La photographie noir et blanc au service de la créativité » 

 

Matinée-rencontre 21 octobre

ÉVÈNEMENT SONY

SONY, un de nos commanditaires majeurs, nous présente Carlos Richer, photographe inspirant.  

Fasciné par l’image, il a complété un baccalauréat en arts visuels avec spécialisation en photographie à l’Université d’Ottawa.
Il s’installe à Montréal pour travailler comme photographe de plateau, puis entreprend des études en infographie au Collège Marsan, question d’amorcer le virage numérique sur Adobe Photoshop 1.5…
Passionné de Photoshop, il débute une carrière dans l’enseignement en photographie, en infographie et en multimédia.
En 2004, il fait l’acquisition du Collège Marsan qu’il dirige depuis.
Dès 2012 il donne plusieurs conférences sur l’inspiration, la créativité et comment trouver sa voix photographique…
Il se spécialise dans la photo de paysage et nature ainsi que dans la photo commerciale.
Vous pouvez voir ses images sur www.justedelaphoto.com


Mais revenons à notre déjeuner-rencontre.  D’entrée de jeu Carlos nous rive sur notre siège en mentionnant le texte d'un de ses auteurs favoris Alessandro Bariccio qui dit: « ...mon métier consiste précisément à voir tous les détails et à en choisir quelques-uns, comme on le fait quand on dessine une carte, sinon il s'agirait plutôt de photographier le monde, ce qui n'est sans doute pas inutile mais qui n'a rien à voir avec le geste de narrer. »
Tout comme l’auteur qui écrit des histoires, il nous rappelle que le but de la photographie est aussi de  parler, de nous faire vivre des émotions, de nous arrêter le temps de la pose… de faire un arrêt sur l’image.  Il aime utiliser la focale 35 mm puisqu'elle reproduit notre vision.
Un de ses photographes inspirants est Josef Koudelka… qui a passé beaucoup de temps à photographier les Gypsies et son but était de sublimer l’humain: un schéma qui englobe le théâtre, les gestes étendus, le style, la camaraderie si précieuse tout comme l’amère solitude… L’histoire de ces gens racontée en images… l’Importance de raconter... et c'est aussi que Carlos aime faire.
Cela nous amène à la prise de vue.
Penser en noir et blanc  en cherchant des contrastes forts, se déplacer, bouger afin d’y arriver, rechercher des lignes qui nous dirigent vers le sujet… prévisualiser la scène avant de déclencher…
Il est aussi très impressionné par le travail de Edward Burtynsky qui documente l’influence de l’homme sur la matière…. qui laisse une empreinte. 
Les photos de cet artiste sont peu colorées donc la construction doit être fort intéressante… elles sont presque en noir et blanc… C

Tous ces exemples nous dirige4nt vers le travail de Carlos : l’espace structuré par la matière.  Il photographie l’émotion qu’il ressent et amène sa vision à un niveau supérieur en utilisant la longue exposition, le facteur temps, en étant à l’écoute de ce qu’il est.
Finalement, après avoir visionné des dizaines d’exemples de ce qu’il a fait, avec le post traitement en prime, il crée ce qu’il a vu avant de déclencher.
Nous retenons les mots clés en photo N&B:

    • 3e œil: cadrage, exposition, mise au point
    • couleur
    • tonalité
    • contraste
    • introduction d’une histoire

 

Avec son appareil SONY qui le suit partout Carlos imprime l’émotion sur la pellicule numérique.

Merci pour cette beauté.

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Exposition à la Galerie Gaston Chouinard

Le  Club photo Impression expose 24 photographies jusqu’au 18 novembre 2018.

Les participants ont voté et choisi comme leur coup de cœur la photo de Wendy Kennedy.
Celle-ci remporte un billet de 50$ de la part de la Société et est remis M. Gaston Chouinard.

Les autres gagnants de la journée: 
Prix de participation au vote: Diane Archambault (Un billet de 50$ offert par la SPPQ)
Prix de présence: Micheline Paquin a gagné un livre offert par Mme Caroline Hayeur 

Prochaine matinée : 18 novembre 2018
MATHIEU DUPUIS nous raconte son aventure au Québec avec le National Geographic

Venez en grand nombre

 


Les gagnants de la matinée du 21 octobre 2018

Pierre Villeneuve avec des photographes amateurs